samedi 16 août 2008

Dans la voiture

On peut remarquer un étonnant transfert entre la culture Anglo-saxonne (surtout américaine) et la culture française.
C'est même un choc façon "Infinite Crisis on Earth".
Il existe un miroir entre nous.
Aux Etats-Unis, beaucoup de jeunes gens se prénomment: Yvonne, Renée, Monique, Nicole etc..
Des prénoms qu'en France on ne connait qu'à travers nos parents et grand-parents.
Ainsi, c'est prénoms donnent l'image d'un pays qui n'est plus. Le Baiser de Doisneau, l'accordéon, la ginguette aux bords de Marne et Maurice Chevalier qui chante "ma pomme". Bref un pays musée, voir légérement arriéré.
Alors qu'en France c'est le contraire: les jeunes s'appellent Kevin, Johnny, Brenda, Steven et Brendon.
Bref une brise venue du grand canyon a soufflé sur nos bambins. Mais qu'est-ce que cela représente? Et bien cela représente le rêve américain et sa culture que l'on peut voir partout : de sa TV à ses produits nettoyants. C'est aussi pour cela qu'en France ces prénoms sont connotés beauffisants. Des gens subjugués pas "Beverly Hills 90210" et autres séries.
Avec ces prénoms nous avons deux regards: un sur l'autre et le dernier sur nous même.£
Magnifique ,non?

1 commentaire:

PiPo a dit…

T as oublié Jason, Hillary et Jordan dans les prénoms très répandus. Mais le must c'est de toujours les lier avec leur nom de famille bien franchouillard genre : Kimberley GUICHARD. Ca prend tout de suite une autre dimension.