vendredi 27 février 2009

Brazil

Il y a des fois dans une vie, où l'on peut ressentir un amour pure, "A Love Supreme". Cet amour n'a que peu de rapport avec Dieu. l'amour que l'on peut ressentir envers lui, ou elle d'ailleurs, est un amour extrême, aussi mystique qu'inexplicable.
Non, en fait on peut savoir que l'on aime quelqu'un, aussi réel que palpable malgré tout ce qui pourrait nous y faire renoncer.
On peut aimer une personne malgré notre histoire avec elles, malgré les aléas de la vie et des fois de nouvelles amours. Peut est-ce là le fragile rapport avec Dieu. Savoir que l'on aime quelqu'un malgré tout, mais cet amour n'est pas forcément un amour platonique souvent proche de l'idéalisation ou d'une grande amitié.
Mais c'est bien là que réside le problème: Fera-t'on quelque chose pour vivre, ou revivre cet amour? Les histoires vécues avec elle ou bien la confrontation à une réalité ne fait-elle pas peur?

1 commentaire:

Jean Lefèvre au théatre a dit…

Faut pas cueillir des paquerettes maintenant!
L'amour c'est de la bouse, de la patate pourrie d'Orlu!