dimanche 23 août 2009

Poésie romantique


Matin I

A travers les persiennes les rayons
Parcourent la pièce timidement
Comme pour ne pas réveiller les amants.
Sur le lit défait
Rêvent les amoureux, enlacés,
Que l'on ne peut pas séparer.
Le chat dort sur un des vêtements éparpillés
Dont les fiancés, à la va-vite, se sont séparés.

Matin II

Bientôt il fera jour
Bientôt nous nous reveillerons
Et toute la journée nous nous embrasserons
Mon amour.
Nous nous mangerons
Du bout des doigts.
Nous nous aimerons
Du bout des lèvres,
Aussi naturellement
Que des rires d'enfants.


Mistigri et petit-déjeuner

Sans un bruit, sans un son
Le chat se posa sur les draps
Se lovant entre nos corps las
Sans y prêter aucune attention.
Un thé, un café, des dizaines de baisers,
Deux yeux d'amandes sur nous, posés.
Ils nous enveloppent à demi-fermés;
Plongés dans notre insouciance
Nous ne voyons pas le chat,rêvant en silence.
Un chat, des amants enlacés, des milliers de baisers,
C'est par un beau matin d'été que nous nous embrassons
Sans un bruit, sans un son.

4 commentaires:

Nezumy a dit…

Y'a de l'amour dans l'air :p

Benji a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Nezumy a dit…

Tu es notre Ronsard national, que dis-je, Chartrain avant toute chose. Sans la calvitie heureusement. Et que vivent les chats.

Anonyme a dit…

I belive I can fly....