mercredi 4 mars 2009

SMK Hittar Munspelet

Aujourd'hui, étrange défilé que celui qui passa sous mes yeux lors de ma pause nicotinique.
Des dizaines de personnes bien habillées, telle une masse festive se rendant aux portes de l'église pour célébrer un mariage d'ami ou de famille. Et avec eux des dizaines de jeunes dans d'étranges robes aux couleurs de l'université, arborant un chapeau des plus interessant que l'on a coutume de voir dans le petit ou grand écran.
Après quelques réflexions, tenant du millième de secondes, je me suis rendu à l'évidence que c'était de jeunes diplomés avec leurs familles et proches.
Dans l'air, et à travers les volutes de ma fumée, s'épanouissait la joie. Sous le soleil, qui pour une fois affirmait sa magnificence sur l'île, les sourires paraissaient plus resplendissants que jamais.
Mais alors que ce bonheur se promenait dans ce campus illuminé, il me vint une pensée. Il ne faut pas y voir une certaine frustration ou mélancolie mais simplement une réflexion anodine.
Pourquoi n'a t'on pas cela en France?
Nous n'avons qu'une joie toute personelle devant un panneau de résultat situé dans un couloir sombre et anonyme de faculté. Il n'y a pas de cérémonies, de gloire, pas de reconnaissance officielle qui puisse se déverser en sourire sur nos proches.
Seulement, une preuve sur papier de notre passage puis plus rien...
Il est vrai que la notion de diplomé n'a pas le même sens dans notre pays jusqu'à l'obtention du titre suprême de docteur.
Avoir cette célébration c'est comme avoir son année pour revenir l'an prochain au bal de fin d'année. Passer dans les études comme dans la vie, tel un fantôme anonyme dans une lande où seuls le vent et la bruyère en fleur colorent l'horizon, n'est pas vraiment réjouissant.

1 commentaire:

Zu a dit…

Oui à la Prom night!
par contre on peut se passer des p'tits chapeaux!
mais c vrai que l'on a pas de cérémonie de remise des diplômes, à la fac, ou même les autres diplômes...c'est bien dommage!

Avec Sarko qui commence à supprimer l'open bar, qu'est-ce qui viendra ensuite?
Alors forcément...l'occasion de fêter quelque chose de plus, c'est pas demain la veille!